Votre détox digitale

Données personnelles : ce que Facebook sait de vous [infographie]

J’ai téléchargé mes informations personnelles Facebook. Cela m’a donné encore plus envie de quitter ce réseau social. Vous aussi, vous voulez connaitre les données que Facebook a enregistré sur vous depuis votre inscription ? Cet article est fait pour vous !

 

Vous allez voir, c’est assez excitant de cliquer sur « Télécharger mes informations personnelles ». Vous allez enfin découvrir ce que cet ogre numérique connait de vous. Je vous rassure l’excitation va vite redescendre quand vous allez récupérer et ouvrir un à un vos fichiers de données. Un conseil, si vous êtes pudique mieux vaut ne pas les ouvrir 😱 😱

 

Pour commencer, vous trouverez ci-dessous comment télécharger vos informations Facebook et vous trouverez à la fin de l’article une infographie sur toutes les données personnelles que Facebook détient.

 

données personnelles facebook
Comment télécharger une copie de vos données Facebook ?

Rien de plus simple, suivez ces étapes :

  1. Rendez-vous dans « Paramètres et confidentialité »
  2. Cliquez sur « Paramètres »
  3. Cliquez sur « Vos informations Facebook »
  4. Choisir « Téléchargez vos informations »
  5. Enfin cliquez sur « Créer un fichier »

 

Le téléchargement de vos informations peut commencer ! Je vous conseille de choisir une qualité moyenne des images, le dossier final peut prendre de la place. Quant au téléchargement il peut durer plusieurs minutes. Vous recevrez un mail lorsqu’il sera terminé. Vous pourrez ainsi récupérer votre dossier et contempler ce que la plateforme sait de vous (bien que je doute qu’il y est absolument toutes les données, on ne peut plus faire confiance à Facebook de nos jours).

 

Données personnelles Facebook : un sentiment de nostalgie

À l’ouverture de mes fichiers j’ai ressenti beaucoup de nostalgie. Facebook m’a rappelé de vieux (bons) souvenirs. Notamment tous les évènements auxquels j’ai participé. Rien qu’à leur nom on comprend que les soirées c’était quelque chose : « The Mousse Party », « CE SOIR !!! CLOSING PARTY » ou encore « ★★★ TONIGHT : Gala de fin d’année ★★★ ».

 

Facebook m’a également montré les premières pages que j’ai aimé. Là je me suis rappelé que j’avais un certains humour étant plus jeune, j’étais membre de pages comme : « Courir nu en criant “Tous par la fenêtre !” » ou « Tout plaquer et partir faire caca. »
Très drôle 😅 😅

 

Au-delà de la nostalgie j’ai presque été ému à la lecture de mes premières conversations Facebook. Certaines sont avec des personnes que je ne connais plus et d’autres avec des personnes avec qui je suis encore très proche. J’ai relu des discussions inutiles mais drôles et d’autres plus sérieuses avec mes premiers amours.

 

Vous allez voir, tous ces évènements, ces pages et ces conversations montrent à quel point on ne se prenait pas au sérieux. C’était ça le Facebook de l’époque. Malheureusement, plus j’explorais mon dossier de données personnelles et plus la nostalgie laissait place à un sentiment de trahison.

 

Données personnelles Facebook : un sentiment de trahison

Facebook a une très bonne mémoire, il enregistre tout et il en profite. Au fur et à mesure mes informations devenaient de plus en plus intrusives et précises. Là on commence à se sentir espionné.

 

Notamment lorsque j’ai découvert mon historique de recherche, c’est-à-dire tout ce que j’ai pu écrire dans la barre de recherche Facebook depuis mon inscription. J’ai également trouvé les vidéos que j’ai regardé ainsi que leur temps de visionnage à la seconde près.

 

En plus de cela, trois fichiers ont particulièrement attiré mon attention :

 

  • « Ads and business » : vous découvrirez toutes les publicités sur lesquelles vous avez cliqué et les annonceurs ayant importé vos données afin de vous cibler. Au moins on sait quelles autres entreprises détiennent nos données personnelles.

 

  • « Your off-Facebook activity » : ce fichier représente parfaitement l’influence de Facebook sur les autres sites et applications mobiles. Vous trouverez la date et l’heure de vos activités en-dehors du réseau social. Par exemple : vos connexions, vos recherches ou vos achats.

 

  • Enfin le fichier qui m’a le plus inquiété s’intitule «Your address book » : Il y figure le nom, prénom et numéro de vos contacts personnels (ceux que vous avez dans votre répertoire téléphonique). Là je me suis demandé pourquoi Facebook détenait le numéro de mes parents qui ne sont même pas inscrit sur la plateforme.

Données personnelles Facebook : on se sent hors-la-loi

Maintenant c’est à vous de récupérer vos informations et d’explorer tous ces fichiers. Pour ma part je me suis senti espionné. Bien sûr, je sais que Facebook ne peut s’empêcher de collecter un maximum de données, de les stocker et les exploiter. Mais le voir réellement c’est autre chose. En fait, j’ai eu l’impression d’être le sujet d’une enquête, une personne à qui on enregistre faits et gestes.
J’ai eu l’impression d’être un hors-la-loi.

 

infographie données facebook