Une vie non dictée par les algorithmes, sortez du bocal

L’éducation numérique, c’est apprendre à ne pas se faire manipuler

 

Il est facile de penser que « l’éducation numérique » c’est savoir utiliser toute une palette d’outils digitaux. C’est surtout apprendre à ne pas se faire manipuler.

 

Éducation numérique : se poser les bonnes questions

Je vous explique cette idée avec une comparaison que j’aime beaucoup. Aujourd’hui, une grande partie de la population fait attention à ce qu’elle mange n’est-ce pas ? Vous et moi, plus que jamais voulons connaître l’origine de notre alimentation, si elle est bio ou locale. Alors je vous pose la question : n’est-il pas primordiale de questionner nos outils numériques de la même façon ?

 

Cette comparaison m’est venue à l’esprit lorsque j’ai entendu Tariq Krim dans une interview de Thinkerview dire : “Google c’est le Mcdonald de la pensée.” Le Macdonald de la pensée car les géants du web nous instrumentalisent comme du bétail à des fins commerciales.

 

Faire face au capitalisme de surveillance

C’est dur à entendre mais c’est leur business model. On appelle ça le capitalisme de surveillance : nos comportements sont extraits par ces géants du numérique à des fins commerciales pour nous manipuler.

 

Certaines personnes comme Bernard Benhamou (directeur de l’institut de la souveraineté numérique) vont plus loin en comparant les GAFAM à des “gangsters du numérique” face auxquels il faut apprendre à nos générations futures (et présentes) à se défendre. Il est vrai qu’après les scandales de l’affaire Snowden et de Cambridge Analytica nous ne pouvons plus être naïfs.

 

L‘éducation numérique c’est : apprendre à remettre en cause l’environnement digital qui nous entoure comme nous remettons en cause notre alimentation. Cela nous amènera surement vers un internet plus “vert”, du moins plus éthique et moins radical.